coucher-de-soleil-campagne-ressource

J’aime aller me ressourcer à la campagne le weekend

Je suis un étudiant en marketing du sport et pour le besoin de mes études, je suis parti vivre à Lyon pour 5 ans. Étant originaire de la campagne, et plus précisément d’un petit village d’à peine 800 habitants situé à une centaine de kilomètres de la métropole lyonnaise, la différence de qualité de vie m’a particulièrement dérangé. De plus, issu d’une famille d’agriculteurs, je connais véritablement la vie paysanne.

L’enfer de la ville

En effet, la ville est un gigantesque lieu où règne l’individualisme, le stress et la pollution notamment mais aussi la violence ou parfois, je me pensais dans un jeu de Street Fighter. Les gens ne prêtent aucune attention à leurs voisins. On peut croiser quelqu’un en difficulté en pleine rue mais personne ne bougera le petit doigt pour lui venir en aide. Chacun étant déjà trop préoccupé par ses propres soucis. Le classique « métro, boulot, dodo » est omniprésent. Les gens sont en permanence tendus. Il n’est pas question de se saluer ou bien d’échanger des moments simples entre inconnus. La pollution de l’air est ce qui me dérange le plus. En effet, pratiquant régulièrement la course à pieds, mes poumons ne parviennent pas à s’adapter aux gaz d’échappement et différentes sources de pollution. Plus que cette pollution de l’air, c’est aussi une véritable pollution sonore et visuelle à laquelle je suis soumis tous les jours. Ce sont toutes ces différences qui se font fortement ressentir lorsqu’un campagnard de souche intègre la folie de la ville. Le cadre de vie est véritablement différent. La ville possède bien évidemment des avantages que la campagne n’aura jamais, cependant c’est bel et bien deux mondes complètement opposés qui sont séparés par une centaine de kilomètres.

Le retour aux sources le temps du week-end

C’est pourquoi, depuis que je suis installé en ville, je ressens le besoin d’aller me ressourcer dans mes terres natales le temps du week-end et que je considère y repartir une fois la fin de mes études. Véritable bol d’air j’en profite pour recharger les batteries. Je pars me balader dans les coteaux plein de vignes. Je fais toujours un arrêt en haut de la colline depuis laquelle il y a une vue merveilleuse sur la vallée du Rhône. Il s’agit de mon endroit préféré. Je pratique alors mon petit rituel en respirant très fort durant cinq minutes. J’inspire et j’expire le plus profondément possible afin de purifier mes poumons qui ont souffert toute la semaine. Le sentiment de liberté est tellement présent. Les gens sont différents. Mon plaisir le plus simple est celui de me promener dans les rues du village, croiser des personnes et s’entendre dire « bonjour ». La politesse, la prise en compte de l’autre et la bonne humeur sont au rendez-vous. J’aime aussi aller me ressourcer à la campagne afin de faire du sport. Le dimanche matin est consacré aux sorties à vélo, aux randonnées, aux tennis avec mon ami d’enfance. La campagne est un endroit où il fait bon vivre, le mélange de la ville en semaine et de la campagne le week-end est parfait à mon sens. En réalité, il s’agit d’un véritable équilibre. En plus de cela, on en profite pour jouer a des jeux de société découverts grâce a DueList.

ressource-campagne