La saga James Bond

James-bond-saga-e-infanta.com

Les spécialistes disent que l’homme naît deux fois et James Bond semble confirmer ces propos. James Bond voit le jour pour la première fois sur papier en 1953 grâce à l’œuvre littéraire de Ian Fleming. Ensuite, il renaît le 5 octobre 1962 à l’écran avec une première adaptation du livre au cinéma. Dans la peau du héros, Sean Connery propulse donc James Bond vs Dr No à la télé sous la supervision de Terence Young. A défaut de Cary Grant, David Niven ou James Mason, Ian Fleming se contente du mieux aux côtés de Harry Saltzman et Albert R. Cubby Broccoli. Commence alors un long voyage pour James Bond qui part du Jamaïque, passe par la Russie, les États-Unis, l’Otan, l’Écosse, les Caraïbes, Paris, le Mexique, la Chine, l’Azerbaïdjan, la Bolivie, jusqu’en Grande-Bretagne.

L’impossible histoire de James Bond

A la sortie de la première histoire de James Bond à l’écran, le petit monde du cinéma s’attendait peu à son succès sur tous les fronts. Désormais assis sur une chaise chargée de bombes, James Bond s’apprête à exploser en couleurs à chaque sortie. Une promesse que les réalisateurs tiennent depuis 1962 avec Sean Connery et Roger Moore dans la peau de James Bond, jusqu’à Skyfall sorti en 2012 avec Daniel Craig. Au cœur de l’histoire, un gentleman qui se retrouve souvent dans le même lit qu’une belle femme espiègle, et également un espion qui la plupart du temps a pour mission de sauver le pays d’un danger imminent, plutôt que de toucher le jackpot, comme ici.

Qui joue mieux au James Bond ?

James-bond-saga-acteurs-e-infanta.comA la télé, les fans ne se lassent pas de voir défiler autant de James Bond : Barry Nelson (Casino Royale 1954), David Niven (Casino Royale 1967), George Lazenby (Au service secret de Sa Majesté 1969), Timothy Dalton (Tuer n’est pas jouer 1987/Permis de tuer 1989), Pierce Brosnan (GoldenEye/Meurs un autre jour 2002), Daniel Craig (Casino Royale 2006/Skyfall 2012), Mark Foster (Quantum of Solace 2008). Quelle que soit l’énigme de chaque histoire, James Bond est désormais un mythe du cinéma. Son secret ? Une histoire qui tient la route, un énigme précis à résoudre à chaque fois, une belle femme très aventureuse et bien sûr un brin d’humour qui n’entache pas le sérieux de l’homme espion. Certes, James Bond est un tueur, mais avec tout ce beau monde autour de lui, 007 ne peut que plaire dans son rôle.

James Bond et les femmes

Au commencement, Fleming créa Bond. D’un homme particulièrement serein et discret, James Bond devient un être endurci par la méchanceté de certains. Au cours de son voyage vers la délivrance de l’univers, James Bond combat les méchants en solo. Armé jusqu’aux dents, il parcourt le monde sans s’attacher aux émotions qui l’effleurent jusqu’au jour où il rencontre une femme. Cette femme – brune, blonde, mince, voluptueuse, sérieuse, sexy, joueuse, change momentanément les plans de James Bond, sans jamais le détourner de ses objectifs. Après tout, un homme ne peut pas survivre sans une femme à ses côtés. Et Fleming créa alors la femme…Elle s’appelle Ursulla Andress, Daniela Bianchi, Honor Blackman, Margaret Nolan, Shirley Eaton, Karin Dor, Jane Seymour, Lois Chiles, Maud Adams, Grace Jones, Terri Hatcher, Denise Richards, Halle Berry ou encore Léa Seydoux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *